Rechercher

Tout savoir sur le port de charge :

1/3 des accidents de travail arrivent dans le domaine de la manutention.


Ces accidents surviennent lors d’un port de charges trop régulier ce qui peut entraîner de la tachycardie (surplus d’essoufflement, de vertiges, pouls rapide).


C’est pourquoi nous allons détailler quelques étapes pour déposer ou soulever correctement une charge que ce soit un kilo ou plusieurs dizaines :

  1. Se rapprocher de la charge pour superposer les centres de gravité

  2. Garder l’équilibre par une position des pieds

  3. Pousser sur les jambes

  4. Garder le dos droit

  5. Assurer une bonne prise de main

Mais pourquoi faut-il faire attention à sa position ?


Être vigilant sur sa position permettra d’éviter des douleurs ou des blessures au dos, qui peuvent avoir de lourdes conséquences pour le salarié… De plus, c’est une sécurité pour le salarié qui l’empêchera de basculer vers l’avant/arrière et d’être plus confiant durant ses heures de travail.


Au court terme …

Si le salarié garde une mauvaise position à court terme il accumulera blessures et fatigue... De plus, si le salarié travaille avec une cadence rapide, il ne récupère pas entre deux ports de charges distinctes et par conséquent il se fatigue encore plus vite. Ce qui entraîne une diminution de la capacité de concentration et donc le risque de se blesser plus facilement !


Au long terme…


Si le salarié garde une mauvaise position sur plusieurs semaines voire plusieurs mois, il connaîtra sans doute des douleurs chroniques au dos ce qui l’handicapera fortement dans sa vie privée et professionnelle.


Quelles sont les mesures à mettre en place ?


  • Échauffement avant la prise de poste

  • Retour au calme avant et après la prise de poste

  • Augmenter la fréquence et les durées des pauses

  • Remédier à un mauvais aménagement (exemple : étagères trop profondes, hautes, basses, etc)

  • Proposer des formations au préalable pour apprendre à bien porter, etc.

  • Prendre en compte toutes les spécificités des salariés : sexe, âge, taille, blessures antérieures, grossesse ?


Quels sont les facteurs qui peuvent influencer ?

  • La température : trop froide ou trop chaude les salariés ne peuvent pas travailler à l’aise. Une température idéale se situe entre 19° et 24°.

  • L’humidité : ce facteur peut entrainer des blessures et diverses pathologies, le taux d’humidité idéale se situe entre 40% et 60%.

  • L’éclairage : une lumière trop forte ou trop faible peut entraîner des maux de tête qui ont pour conséquence une baisse de la concentration et donc entraîne de la fatigue.

Utile mais pas qu'au travail !

Tout le monde peut utiliser ces conseils : en les appliquant chez soi pour porter un pack d’eau ou encore un enfant !

Vous pouvez mettre en place Kisdis dans cet objectif. La solution centralise et stocke des vidéos sur le port de charge, de façon structurée.


Tous les collaborateurs y ont accès, l’application étant disponible sur écran tactile et/ou en mode nomade (smartphone et ordinateur). Il n’y a aucune exclusion et le droit à la déconnexion est respecté.